Rendez-Vous Avec Maxime

Rôle: Maxime Kiki

Role: Graduate Research Assistant

1) D’où venez-vous et où étudiez-vous ?  Je suis Gbètogo Maxime KIKI. Je suis né au Bénin en Afrique de l’Ouest où j’ai fait mes études à l’université d’Abomey-Calavi. J’y ai étudié entre autres la psychologie, l’économie, et surtout la physiothérapie. J’ai exercé d’ailleurs le métier de physiothérapeute (Kinésithérapeute dans mon pays) pendant une dizaine d’années avant de me décider à continuer dans la recherche.

2) Qu’est-ce qui vous motive à rendre le monde plus accessible ?  J’ai été éduqué dans une ambiance où ne sauraient exister que la fraternité et l’entraide et où le vrai ennemi à combattre à tout prix est l’injustice. Je pense que ce qui me motive tant dans mes recherches que dans la vie sont ces valeurs morales qui puissent leur source de mon éducation et de mes origines. Je rêve d’un monde où l’équilibre est possible et que chacun peut se sentir assez heureux dans son milieu et dans ce qu’il fait. Pour moi nul ne saurait vivre heureux tout seul, on se doit d’aider les autres à atteindre autant que se peut leur but.

3) Dans un langage simple, décris ton projet de recherche/le projet dans lequel tu collabores.  

Devis : un devis mixte sera suivi avec l’utilisation des méthodes qualitatives et quantitatives. Un comité aviseur est mis en place pour le suivi du bon déroulement du projet.

Participants : Nous recruterons dix personnes âgées ayant des incapacités ou en perte d’autonomie âgées de 55 ans et plus habitant dans la ville de Québec. Ils doivent être capable de se déplacer avec ou sans des aides à mobilité et sans troubles mentales et de COVID19. Ils seront recrutés par échantillonnage de convenance (association ARTERE, TCC, résidences pour aînées).

Procédure et évaluation : Des évaluations vont être réalisées deux semaines avant et après ladite formation puis trois et six mois après avoir pris la formation. La confiance sera mesurée à l’aide d’échelle visuelle analogique, la mobilité via le life space assessment, la satisfaction par la mesure canadienne de rendement occupation et l’échelle de satisfaction des voyages. Enfin, des entrevues qualitatives semi-structurées seront menées immédiatement après la formation puis trois et six mois plus tard.

Analyse : Des statistiques descriptives seront produites sur la base des données quantitatives (moyennes, écarts-types, fréquences, pourcentages). Les entrevues qualitatives seront transcrites codées à partir du logiciel NVivo. Une analyse thématique sera effectuée à partir des codes selon le modèle de développement humain-processus de production du handicap (MDH-PPH). Une exploration des thèmes émergents sera réalisée suivant les données sociodémographiques recueillis.

Des analyses longitudinales non-paramétriques seront effectuées dans le but de rechercher les différences pour chaque participant avant et après la formation SAMI au regard de l’utilisation du transport en commun, du sentiment d’efficacité personnelle et de la mobilité (p=0.05). Le logiciel SPSS/R sera utilisé. 

4) Quel est votre talent caché et votre plus grande qualité ?  J’aime écrire des vers de poésie. Je pense que la plus grande qualité reste l’altruisme.

5) Quelle est la meilleure façon de vous faire sourire ? J’aime beaucoup déballer les cadeaux, la valeur du cadeau m’importe peu, mais, déballer délicatement l’emballage et ouvrir le carton me procure que du bonheur et donc me rends souriant à tous les coups.

6) Qu’est-ce que vous aimez faire pendant ton temps libre ? Feue ma mère n’avait presque pas de fille et donc elle nous a habitués à cuisiner et à aimer les fourneaux. J’adore donc cuisiner, mais des plats africains pour la plupart. J’aime aussi jardiner et lire un bon roman à la plage mes pieds plongés dans le sable marin bercé caressé de temps à autre par l’eau de mer.

7) Quel endroit dans le monde rêvez-vous de visiter ?  J’aimerais pouvoir visiter la cité interdite de Pékin. Je suis fasciné par la richesse de son histoire et la beauté des lieux.

8) Quel est le livre ou le film qui vous a le plus inspiré ? De loin, la Bible est mon meilleur livre qui m’a le plus inspiré et qui m’inspire encore et encore. C’est le livre qui ne me donne jamais la même compréhension à chaque fois que je lis la même ligne à deux moments différents. D’après moi, il est le livre le plus important jamais écrit. C’est un témoignage oculaire d’événements historiques d’une telle magnitude qu’ils ont littéralement façonné le monde dans lequel nous vivons.

Du côté des films, j’ai été marqué par « men of honor » de George Tillman Jr. L’histoire vraie de Carl Brashear, premier Afro-Américain à avoir intégré la Navy en tant que scaphandrier. Je l’ai regardé près d’une trentaine de fois, l’acteur principal incarne profondément tout ceux à quoi je crois. En effet, je pense qu’avec beaucoup de rigueur, courage, de la détermination, de la patience, un grain de ténacité et un peu d’aide et de chance l’homme est capable de tous.

Contact us

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *