“Développement d’une plateforme d’accompagnement au loisir autonome en plein air destinée aux personnes ayant des incapacités” étude recrute!

Le “Développement d’une plateforme d’accompagnement au loisir autonome en plein air destinée aux personnes ayant des incapacités” étude recrute! L’équipe de recherche du Dr. François Routhier de l’Université Laval et l’Association Régionale de Loisir pour Personnes Handicapées de la Capitale-National (ARLPH 03) dirigent en collaboration un projet de recherche pour mettre sur pied et évaluer une plateforme de jumelage entre accompagnateur et personne avec incapacité(s) pour des activités de plein air adapté. Téléchargez le formulaire ci-dessous pour plus d’informations :

La bourse «Connect to Community» (C2C)

UBC Logo
UBC logo

La bourse «Connect to Community» (C2C) offre aux étudiants de premier cycle et de maîtrise de l’Université de la Colombie-Britannique la possibilité de réaliser un projet significatif en partenariat avec une organisation communautaire locale à but non lucratif. Conçue comme une introduction à l’expérience des demandes de subventions, cette bourse se veut une occasion d’apprentissage dynamique. Elle met les étudiants au défi d’apprendre depuis le processus de demande jusqu’à l’achèvement du projet, sans craindre d’échouer. Nous encourageons les étudiants et les partenaires communautaires à tester de nouvelles idées. Les étudiants nationaux et internationaux peuvent poser leur candidature. Les candidats peuvent demander des fonds allant de 200 à 1 500 dollars canadiens. La date limite de candidature est le dimanche 5 février 2023 à 23 h 59. Pour plus d’informations

La bourse Chapman et Innovation (C&I)

UBC Logo
UBC logo

La bourse Chapman et Innovation (C&I) est conçue pour aider les étudiants de premier cycle et de maîtrise à travailler avec un partenaire communautaire de la Colombie-Britannique pour tester une nouvelle idée et prendre l’initiative de s’attaquer aux problèmes sociaux et environnementaux qui touchent les populations sous-représentées dans leurs communautés.  Les étudiants nationaux et internationaux peuvent également poser leur candidature. Les candidats peuvent demander des fonds allant de 1 500 à 10 000 dollars. La date limite de candidature est le dimanche 5 février 2023, à 23h59. Pour plus d’informations

La bourse de doctorat Ross C. Purse

Logo de l’Institut national canadien pour les aveugles (INCA)

L’Institut national canadien pour les aveugles (INCA) administre chaque année la bourse de doctorat Ross C. Purse et l’attribue à un étudiant méritant qui effectue des recherches dans le domaine des sciences de la vision (tout projet, toutes disciplines confondues, axé sur la compréhension de la qualité de vie des personnes ayant une perte de vision, ou qui a un impact sur la communauté des personnes ayant une perte de vision).

Téléchargez le formulaire de candidature ci-dessous.

Pleins feux sur le projet MAP : Projet d’infrastructure de pistes cyclables

Par: Janice Chan and Jessie Hall

Photo par Rasmus Gerdin sur Unsplash

Vous aimez faire du vélo ? Que diriez-vous d’utiliser les réseaux de pistes cyclables du Grand Vancouver ? Nous le faisons certainement, mais vous êtes-vous déjà demandé qui peut bénéficier des infrastructures cyclables ? À l’heure actuelle, dans le Grand Vancouver, les personnes qui utilisent des aides à la mobilité sur roues, comme les fauteuils roulants manuels ou électriques ainsi que les aides à la mobilité de type scooter, ne sont pas officiellement autorisées à utiliser les voies cyclables. Cependant, de nombreux utilisateurs d’appareils de mobilité éprouvent des difficultés à utiliser les trottoirs en raison de la fissuration du revêtement, de l’absence de bateau pavé sur les trottoirs ainsi que d’autres obstructions. Quelle serait une alternative plus sécuritaire pour ces utilisateurs ? Les pistes cyclables !

Les réglementations relatives aux pistes cyclables varient considérablement selon l’endroit où vous vivez. Aux Pays-Bas, les personnes ayant un handicap peuvent légalement utiliser divers dispositifs de mobilité sur les pistes cyclables. Aux Pays-Bas, les aides à la mobilité de type scooter peuvent accéder aux réseaux cyclables étendus à une vitesse de 30 km/heure et les voies piétonnes à une vitesse de 6 km/heure. Le fait de réguler la vitesse des aides à la mobilité en fonction de la vitesse habituelle des autres usagers des sentiers permet d’assurer la sécurité de tous et de donner aux personnes qui utilisent des équipements adaptés une plus grande liberté en matière de transport [1].

Maintenant que nous savons que les infrastructures cyclables inclusives existent, nous devons nous interroger sur le degré d’accès et de liberté ici en Colombie-Britannique. La ville de Victoria a récemment demandé à la province d’autoriser officiellement les fauteuils roulants électriques et les aides à la mobilités de type scooter à circuler dans les pistes cyclables de la ville. L’utilisation des trottoirs peut non seulement être gênante, mais aussi dangereuse. Dans un article paru en octobre 2021 dans le « Times Colonist », Peter Foran explique comment il est tombé de son fauteuil roulant électrique et s’est cassé la hanche en roulant sur un trottoir inégal [2]. Ainsi, l’objectif de ce mouvement est d’améliorer l’accessibilité des personnes handicapées et à mobilité réduite en élargissant les options de transport.

Pour de nombreuses personnes ayant un handicap, ce qui est nécessaire pour faciliter l’utilisation sûre et accessible des pistes cyclables va au-delà de la modification des règlements. Dans un récent article paru dans «The Tyee», sept résidents ayant un handicap de la Colombie-Britannique ont partagé leurs expériences et leur expertise sur la façon de rendre la marche, le cyclisme et l’utilisation d’aide à la mobilité sur roues plus accessibles et sécuritaires pour tous les utilisateurs. Jacques, résident de Vancouver et utilisateur de fauteuil roulant électrique.

Alors, quelles sont les prochaines étapes au niveau des infrastructure cyclable et de ses règlements en Colombie-Britannique ? C’est là que nous intervenons ! Le Partenariat Mobilité, Accès, Participation (MAP) a un nouveau projet passionnant, appelé «Projet d’infrastructure de pistes cyclables», qui explore les expériences de mobilité des utilisateurs d’appareils à roues et des cyclistes qui utilisent les voies urbaines.

Nous avons discuté avec Tyrone Scales, un doctorant participant à ce projet pour savoir pourquoi cette recherche est importante pour lui :

Tyrone Scales

« Cette recherche est importante pour moi, tant sur le plan professionnel que personnel. J’ai travaillé avec des personnes ayant un handicap qui utilisent des aides à la mobilité à roues et j’ai un partenaire qui utilise un fauteuil roulant électrique. J’ai vu des gens emprunter des trottoirs en mauvais état ou inexistants pour se déplacer et j’ai été témoin d’interactions positives et négatives lorsqu’ils préfèrent ou doivent utiliser un autre moyen que le trottoir. Bien qu’ils ne soient pas autorisés à utiliser les pistes cyclables officiellement en Colombie-Britannique, les utilisateurs d’appareils de mobilité et les autres piétons sont autorisés à utiliser la chaussée par la Motor Vehicle Act lorsqu’il n’y a pas de trottoir raisonnablement praticable. Je suis intéressé à observer comment ce projet peut fournir une occasion d’examiner pourquoi les utilisateurs peuvent avoir des préférences dans la façon dont ils s’engagent avec l’infrastructure cycliste lorsque de telles obstructions sont présentes, ainsi que de mieux informer comment améliorer la sécurité et les liens de ces infrastructures pour les utilisateurs d’aide à la mobilité et les autres utilisateurs. » – Tyrone Scales

Au fur et à mesure que les villes intègrent des moyens de transport durables dans leur développement urbain, des conceptions inclusives et universelles doivent être maintenues afin d’assurer l’accessibilité aux personnes ayant un handicap. Afin d’améliorer ces réseaux de transport et les normes d’accessibilité, le projet «Cycle Lane» collabore avec des membres de cette communauté, mais également des cyclistes, des organisations communautaires, dont BEST BC et HUB Cycling, et des responsables municipaux de Vancouver et de Burnaby. En explorant les expériences des utilisateurs d’appareils à roues et des cyclistes ayant un handicap, nous espérons améliorer les voies urbaines existantes, orienter les politiques futures, identifier les domaines de recherche future et informer le grand public sur la façon dont les personnes ayant un handicap utilisent, et aimeraient utiliser, les voies urbaines pour accéder à leurs communautés.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les équipements adaptés et l’utilisation des pistes cyclables au niveau international, consultez les liens suivants !

Le projet MAP «Piste cyclable» sera bientôt prêt à envoyer un sondage au grand public pour connaître son opinion sur l’utilisation des pistes cyclables par les personnes utilisant des dispositifs de mobilité à roues. Nous vous enverrons bientôt plus d’informations à ce sujet !

References

  1. https://bicycledutch.wordpress.com/2012/12/06/who-else-benefits-from-the-dutch-cycling-infrastructure/
  2. https://www.timescolonist.com/local-news/victoria-wants-motorized-wheelchairs-mobility-scooters-to-be-able-to-use-bike-lanes-4692927
  3. https://thetyee.ca/News/2022/10/06/If-Bike-Lanes-Worked-Better-Disability-Community/

Rendez-Vous Avec Himani

Nom: Himani Prajapati

Rôle: Assistant de Recherche Diplômé

1) D’où venez-vous et où étudiez-vous ? 
Je viens d’Ahmedabad, en Inde. Je fais un doctorat en Sciences de la réadaptation à University of British Columbia

2) Qu’est-ce qui vous motive à rendre le monde plus accessible ? 
Mon expérience en physiothérapie m’a toujours inspiré à comprendre ce que signifie l’accessibilité et à trouver les moyens d’améliorer l’accessibilité. Je pense que c’est un sujet très important à considérer car l’amélioration de l’accessibilité motive les gens à s’impliquer davantage dans le travail ou l’activité qu’ils font, améliorant ainsi la participation.

3) Dans un langage court et simple, décrivez votre projet de recherche ou le projet sur lequel vous travaillez.  Actuellement, je travaille sur les installations de transport/barrières dans les compagnies aériennes pour les personnes handicapées.

4) Quel est votre talent caché et votre plus grande qualité ?  Mon talent caché est le dessin bien que ça fait un bout que je n’aie rien dessiné.

5) Quelle est la meilleure façon de vous faire sourire? Écouter de la musique!

6) Qu’est-ce que vous aimez faire pendant ton temps libre ?  J’aime me promener en pleine nature! J’aime aussi jouer au badminton pendant mon temps libre.

7) Quel endroit dans le monde rêvez-vous de visiter?
Il y en a tellement mais visiter l’Allemagne est mon rêve.

8) Quel est le livre ou le film qui vous a le plus inspiré ?  Film-La Théorie de l’Univers

9) Si vous pouviez dîner avec un chercheur/scientifique/clinicien/personne connue, qui serait-ce et pourquoi ?
Je voudrais dîner avec: auteur Deepak Chopra. Il préconise la médecine alternative et les moyens de prendre soin de la santé psychologique.

Mise à jour partenaire : Adaptavie

Logo d’Adaptavie

Depuis 1980, Adaptavie a pour mission de prévenir, maintenir, améliorer et promouvoir le bien-être physique et mental ainsi que l’autonomie des personnes vivant avec des limitations fonctionnelles.

L’appui de données probantes, l’expertise des chercheurs et les collaborations avec les différents acteurs du milieu nous permettent d’offrir des services de meilleure qualité à nos membres ce qui favorisent leur inclusion sociale.

Plusieurs projets sont en cours dans le cadre du pancanadien MAP (Mobilité, Accès, Participation). Voici deux exemples :

Accès aux services communautaires pour les personnes avec incapacités ou en perte d’autonomie depuis la pandémie de COVID-19 : une étude de type recherche-action. Cette collaboration nous aide à améliorer l’accessibilité de nos services.

Nous sommes également impliqués dans un projet de technologies d’assistance à la mobilité et les obstacles sociaux à la mobilité urbaine des personnes ayant des incapacités motrices à Québec avec le Dr Normand Boucher et le Dr Mir Abolfazl.

Cette technologie émergente permettra à nos membres, ainsi qu’aux autres citoyens vivant avec des limitations fonctionnelles, d’utiliser davantage le transport actif comme par exemple, se rouler en fauteuil roulant et vivre davantage de situation d’inclusion sociale.

Cette collaboration nous ait chère et nous espérons pouvoir mettre à profit toutes ces avancées au bénéfices des personnes vivant avec des limitations fonctionnelles.

Rendez-Vous Avec Maxime

Rôle: Maxime Kiki

Role: Graduate Research Assistant

1) D’où venez-vous et où étudiez-vous ?  Je suis Gbètogo Maxime KIKI. Je suis né au Bénin en Afrique de l’Ouest où j’ai fait mes études à l’université d’Abomey-Calavi. J’y ai étudié entre autres la psychologie, l’économie, et surtout la physiothérapie. J’ai exercé d’ailleurs le métier de physiothérapeute (Kinésithérapeute dans mon pays) pendant une dizaine d’années avant de me décider à continuer dans la recherche.

2) Qu’est-ce qui vous motive à rendre le monde plus accessible ?  J’ai été éduqué dans une ambiance où ne sauraient exister que la fraternité et l’entraide et où le vrai ennemi à combattre à tout prix est l’injustice. Je pense que ce qui me motive tant dans mes recherches que dans la vie sont ces valeurs morales qui puissent leur source de mon éducation et de mes origines. Je rêve d’un monde où l’équilibre est possible et que chacun peut se sentir assez heureux dans son milieu et dans ce qu’il fait. Pour moi nul ne saurait vivre heureux tout seul, on se doit d’aider les autres à atteindre autant que se peut leur but.

3) Dans un langage simple, décris ton projet de recherche/le projet dans lequel tu collabores.  

Devis : un devis mixte sera suivi avec l’utilisation des méthodes qualitatives et quantitatives. Un comité aviseur est mis en place pour le suivi du bon déroulement du projet.

Participants : Nous recruterons dix personnes âgées ayant des incapacités ou en perte d’autonomie âgées de 55 ans et plus habitant dans la ville de Québec. Ils doivent être capable de se déplacer avec ou sans des aides à mobilité et sans troubles mentales et de COVID19. Ils seront recrutés par échantillonnage de convenance (association ARTERE, TCC, résidences pour aînées).

Procédure et évaluation : Des évaluations vont être réalisées deux semaines avant et après ladite formation puis trois et six mois après avoir pris la formation. La confiance sera mesurée à l’aide d’échelle visuelle analogique, la mobilité via le life space assessment, la satisfaction par la mesure canadienne de rendement occupation et l’échelle de satisfaction des voyages. Enfin, des entrevues qualitatives semi-structurées seront menées immédiatement après la formation puis trois et six mois plus tard.

Analyse : Des statistiques descriptives seront produites sur la base des données quantitatives (moyennes, écarts-types, fréquences, pourcentages). Les entrevues qualitatives seront transcrites codées à partir du logiciel NVivo. Une analyse thématique sera effectuée à partir des codes selon le modèle de développement humain-processus de production du handicap (MDH-PPH). Une exploration des thèmes émergents sera réalisée suivant les données sociodémographiques recueillis.

Des analyses longitudinales non-paramétriques seront effectuées dans le but de rechercher les différences pour chaque participant avant et après la formation SAMI au regard de l’utilisation du transport en commun, du sentiment d’efficacité personnelle et de la mobilité (p=0.05). Le logiciel SPSS/R sera utilisé. 

4) Quel est votre talent caché et votre plus grande qualité ?  J’aime écrire des vers de poésie. Je pense que la plus grande qualité reste l’altruisme.

5) Quelle est la meilleure façon de vous faire sourire ? J’aime beaucoup déballer les cadeaux, la valeur du cadeau m’importe peu, mais, déballer délicatement l’emballage et ouvrir le carton me procure que du bonheur et donc me rends souriant à tous les coups.

6) Qu’est-ce que vous aimez faire pendant ton temps libre ? Feue ma mère n’avait presque pas de fille et donc elle nous a habitués à cuisiner et à aimer les fourneaux. J’adore donc cuisiner, mais des plats africains pour la plupart. J’aime aussi jardiner et lire un bon roman à la plage mes pieds plongés dans le sable marin bercé caressé de temps à autre par l’eau de mer.

7) Quel endroit dans le monde rêvez-vous de visiter ?  J’aimerais pouvoir visiter la cité interdite de Pékin. Je suis fasciné par la richesse de son histoire et la beauté des lieux.

8) Quel est le livre ou le film qui vous a le plus inspiré ? De loin, la Bible est mon meilleur livre qui m’a le plus inspiré et qui m’inspire encore et encore. C’est le livre qui ne me donne jamais la même compréhension à chaque fois que je lis la même ligne à deux moments différents. D’après moi, il est le livre le plus important jamais écrit. C’est un témoignage oculaire d’événements historiques d’une telle magnitude qu’ils ont littéralement façonné le monde dans lequel nous vivons.

Du côté des films, j’ai été marqué par « men of honor » de George Tillman Jr. L’histoire vraie de Carl Brashear, premier Afro-Américain à avoir intégré la Navy en tant que scaphandrier. Je l’ai regardé près d’une trentaine de fois, l’acteur principal incarne profondément tout ceux à quoi je crois. En effet, je pense qu’avec beaucoup de rigueur, courage, de la détermination, de la patience, un grain de ténacité et un peu d’aide et de chance l’homme est capable de tous.

Mise à jour des partenaires : Silver Harbor Senior’s Activity Centre

Le Silver Harbour Seniors ‘ Activity Centre est situé à North Vancouver et est un lieu de rassemblement pour les personnes âgées de la région. Le Centre offre plus de 60 programmes et services différents pour les aînés, y compris des activités soutenant la santé physique et le bien-être, la nutrition, la santé cognitive et mentale, l’apprentissage tout au long de la vie, la créativité artistique et bien plus encore; nous sommes également un partenaire communautaire du Partenariat MAP.

Notre participation a MAP s’est concentrée sur le travail très pratique consistant à recruter des personnes âgées pour divers projets de MAP, tels que des audits de marchabilité de quartier axés sur la mobilité, l’audition et/ou la démence. Plus largement, cependant, notre participation à ce partenariat a contribué à assurer l’efficacité, l’applicabilité et l’utilité de la recherche universitaire dans la communauté, ce qui facilite à son tour l’amélioration de la qualité de vie, la participation et l’inclusion des personnes âgées handicapées et à mobilité réduite dans la communauté.

MAP newsletter

12 decembre 2022

DANS CE NUMÉRO


Pleins feux sur le Projet MAP: Projet d’Infrastructure de Pistes Cyclables

Une personne avec un appareil de mobilité utilisant une piste cyclable

Le Partenariat Mobilité, Accès, Participation (MAP) a un nouveau projet passionnant. Le projet d’infrastructure de pistes cyclables explore les expériences de mobilité des utilisateurs d’appareils à roues et des cyclistes qui empruntent les voies urbaines. Nous avons discuté avec Tyrone Scales, un étudiant au doctorat impliqué dans le projet d’infrastructure de pistes cyclables, des raisons pour lesquelles cette recherche est significative pour lui. Lire la suite


Rendez-Vous Avec Himani and Maxime

Himani Prajapati

Himani est assistante de recherche diplômée et termine son doctorat en sciences de la réadaptation à l’Université de la Colombie-Britannique. Actuellement, Himani travaille sur les installations de transport/barrières dans les compagnies aériennes pour les personnes handicapées. Écouter de la musique la fait sourire! Lire la suite

Maxime Kiki

Maxime est assistant de recherche diplômé, il termine son doctorat à l’Université Laval. Actuellement, Maxime travaille à l’amélioration de l’utilisation des transports en commun pour faciliter la participation sociale et l’intégration des personnes âgées et des personnes handicapées ou en perte de mobilité. Écrire des vers de poésie est son talent caché et il adore cuisiner! Lire la suite


Recrutement

Mains avec des coeurs sur les paumes atteignant vers le haut

Les projets suivants recrutent :

  • Projet SWAN
  • “Développement d’une plateforme d’accompagnement au loisir autonome en plein air destinée aux personnes ayant des incapacités” étude (francophones uniquement; télécharger le formulaire ci-dessous)

Mises à jour des partenaires

Logo du centre d’activités pour personnes âgées Silver Harbor

Le Centre d’activités pour personnes âgées de Silver Harbour est un lieu de rassemblement pour les personnes âgées de la région situé à North Vancouver. En savoir plus sur l’implication du centre dans MAP!

Logo d’Adaptavie

La mission d’Adaptavie a été de prévenir, maintenir, améliorer et promouvoir le bien-être physique et mental ainsi que l’autonomie des personnes vivant avec des limitations fonctionnelles. En savoir plus sur plusieurs projets en cours dans le cadre du partenariat d’Adaptavie avec MAP!


Conférences et événements

Clipart de conférence téléphonique vidéo sur un ordinateur portable avec une plante à côté

Opportunités et financement

Logo d’Institut national canadien pour les aveugles (INCA)

Postulez pour la bourse doctorale Ross C. Purse! L’Institut national canadien pour les aveugles (INCA) attribue cette bourse à un étudiant méritant menant des recherches dans le domaine des sciences de la vision. Lire la suite


Wordle de MAP

Voyez si vous pouvez résoudre le Wordle de MAP!